LES VESTIGES DE 7 PLANEURS HORSA MIS A JOUR EN NORMANDIE

Le débarquement n’a pas encore révélé toutes ses histoires.


Le Grand Bunker, musée du Mur de l’Atlantique et son équipe ont mis à jour les vestiges de 7 planeurs HORSA, ils avaient atterri le 6 juin 1944 sur la commune de Saint Aubin d’Arquenay. Très à l’écoute des événements en rapport avec le débarquement, Fabrice CORBIN, conservateur du musée situé à Ouistreham avait en sa possession des photos aériennes montrant une quantité impressionnante de planeurs, qui ont atterri, non pas sur Ranville ou Bénouville, mais sur Saint Aubin d’Arquenay.
Le lieutenant Geoffrey Sneezum, vétéran britannique du 12e bataillon « The Devonshire regiment » a confirmé tous ces faits, y étant lui-même. 104 planeurs ont décollé le 6 juin 1944 à 18h40. Ils se sont posées entre des asperges de Rommel vers 20h52 et à 21h20, sur Landing Zone W.

 

Quelques années plus tard, « dans les années 46-47 », les propriétaires des champs, soucieux de pouvoir utiliser leurs terres, ont enfouis les restes de ces planeurs. Roger Mallet, âgé de 12 ans à l’époque, se souvient qu’une piste aérienne avait été faite dans la plaine afin que tous ces planeurs, qui avaient pu être réparés, puissent repartir en Angleterre. Un autre, témoigne : enfant, j’allais jouer sur les planeurs abandonnés dans la plaine. J’étais même imprudent puisque je jouais avec du plastique ou avec des bandes de cartouches de mitrailleuses qui trainaient par terre.

Fabrice CORBIN avec l’accord des propriétaires et aidé de son équipe, a entrepris des fouilles à la recherche de ces planeurs. Dans des trous de 20 mètres de long sur 4 mètres de large et 2,50mètres de profondeur, ils ont sorti de terre divers objets : supports d’ailes de planeurs, trains d’atterrissage complets, amortisseurs, containers d’obus, caisses de munitions etc …

Autres pièces retrouvées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *